top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLaura Tridoux

Vivre son nouveau rôle de père : Nicolas, 30 ans, nous raconte

Depuis début mai 2022, Nicolas est l'heureux père d'un petit garçon. Un rôle qu'il attendait avec impatience, avec joie, avec excitation. Après quelques mois d'attente, son rôle s'est naturellement défini. Il nous raconte.

Au téléphone, Nicole se confie très vite. Devenir père était un rêve auquel il songeait depuis toujours, et depuis l'arrivée de son fils, sa paternité est apparue comme une évidence, d'un naturel à toute épreuve.

"Je vis très bien le fait de devenir père : j’en avais envie pour sûr, je vis ma paternité de façon très positive. Je ressens beaucoup de choses, c’est très bouleversant : il y a beaucoup d’amour & en même temps beaucoup d’inquiétudes."

Au fils des premiers jours, il relève une certaine inquiétude, des ressentis qu'il n'avait jamais connus auparavant.

"C’est une responsabilité, même si ça se fait naturellement pour moi. Par exemple, je me découvre des inquiétudes que je ne connaissais pas, je transpose énormément quand je croise d’autres parents, quand j’entends des histoires d’autres enfants, quand je découvre des maladies ou autre. Je n’ai pas envie qu’il arrive quoi que ce soit à mon fils, et je pense que beaucoup de parents ressentent cela."

Pourtant, malgré ces nouvelles inquiétudes dans son rôle de père, sa vision est très claire. Il perçoit le couple comme une équipe, avec une répartition naturelle des tâches ménagères & des responsabilités à la maison, & en dehors. Hors de question pour lui d'être passif, il a décidé de soutenir le projet d'allaitement de sa femme, un choix qu'ils ont fait à deux.

"J’imaginais ma place telle qu’elle est : certaines choses peuvent être faites seulement par la mère, comme l’allaitement dans notre cas. L’idée pour moi est d’être un soutien. Je trouve que c'est plus épuisant pour la maman émotionnellement que pour le papa. Quand je rentre du travail, je prends le relais pour qu’elle puisse se reposer, souffler. Nous sommes une équipe."

Et pour le couple, il reconnaît que c'est un réel bouleversement. Le passage de 2 à 3, d'un couple à une famille, d'une responsabilité de soi à celle d'un petit être, peut s'avéré difficile. Il a trouvé des ressources pour traverser ce bouleversement.

"Ça change tout concernant notre couple : je fais preuve de patience & d’écoute pour trouver un nouvel équilibre. Mais ça reste beaucoup de joie pour nous, je ressens beaucoup d’amour au quotidien."

Un témoignage d'un père, tout simplement. En 2022, même les choses bougent, les chiffres restent encore très parlants : 72% des tâches ménagères sont encore réalisées par les femmes, qui sont la moitié à modifier leur activité professionnelle après la naissance d'un enfant, contre seulement 1 père sur 9.


Alors nous encourageons les co-parents à prendre leur place, à l'investir & à l'assumer, si besoin grâce à un accompagnement adapté.

Posts récents

Voir tout
bottom of page